Assainir l’air de son habitation grâce aux hydrolats

Assainir l’air de son habitation grâce aux hydrolats


Le printemps se termine doucement pour laisser place à l’été, ses journées chaudes et espérons pas trop humides...
Quand on est allergique aux pollens, passer le cap de cette saison est un soulagement !
Mais si malgré le changement de saison, le nez coule encore, les yeux chatouillent toujours, les éternuements s’enchaînent de nouveau et la peau démange : ce sont sûrement des signes d'allergies à d'autres choses: les graminées et/ou les moisissures.
Les moisissures sont une source d’allergies moins connue que les pollens, les graminées et les acariens.
Et pourtant, elles polluent notre air intérieur et peuvent causer des problèmes respiratoires... surtout l’été
 Des moisissures toxiques dans notre habitat
Les moisissures sont des champignons microscopiques qui se développent à l'extérieur sur les matières organiques en décomposition (terre, bois mort, compost ...).
Elles peuvent aussi se développer dans les habitations : dans la terre des plantes d’intérieur, sur les fruits & légumes, sur les surfaces humides (joints et murs de salle de bain, cuisine).
Elles se reproduisent en libérant des spores dans l'atmosphère (l'équivalent du pollen des plantes) qui se dispersent dans l'air de la maison. L'inhalation des spores peut provoquer chez les personnes selon les sensibilités individuelles: des symptômes allergiques (rhinite, conjonctivite, asthme ...) ou des effets toxiques (maux de tête, fatigue, douleurs articulaires)
Parmi les moisissures allergisantes, on retrouve en abondance en été : Alternaria et Cladosporium.
Où les trouve-t-on ?
Elles sont notamment bien visibles à la surface de la terre des plantes intérieures sous forme de croûtes blanches.
 Que faire pour les éliminer ?
La solution radicale est d’éviter les plantes intérieures à la maison, mais ce serait dommage d’y être contraint quand on les aime.  Si on ne veut pas se séparer de ses plantes, on recommande de remplacer la terre de celles-ci au moins une fois par an : c’est le fameux rempotage ! Cette opération prend du temps et nécessite un certain espace pour pouvoir manipuler la terre. De plus les moisissures reviennent rapidement.
On veillera aussi à aérer les pièces au minimum 10 minutes par jour, pour disperser les pollutions intérieures quelque soit leur nature.
Une aide bienveillante avec les hydrolats
Une solution pratique et efficace consiste à pulvériser la terre des plantes avec un hydrolat antifongique, comme le Tea-tree  par exemple. Un geste simple à adopter sans hésiter ; sans danger pour les plantes et bénéfique pour les occupants de la maison!
 

L’hydrolat de Tea-tree à la rescousse
En pratique, versez dans un spray un volume d’hydrolat de Tea-tree  pur. Vaporisez toute la surface de terre au pied de la plante. Idéalement faites cela avant l’arrosage périodique et laissez agir 24h avant d’arroser. Renouvelez l’opération la semaine suivante jusqu’à disparition des taches blanches.  Si la terre est envahie de nombreuses moisissures, il est préférable de gratter la surface et de s’en débarrasser avant de traiter. Vaporisez ensuite d’hydrolat de Tea-tree pour purifier le substra, avant d’ajouter une couche de terreau frais.  Et si vous repérez des traces de moisissures sur les joints de carrelage dans la salle de bain ou à la cuisine, vaporisez aussi ces surfaces après le nettoyage de celles-ci. Votre maison sera assainie.
D’autres hydrolats anti-fongiques seront tout aussi efficaces ; citons le Palmarosa, le Géranium, la Cannellele thym ... au choix .
 

Conclusion 

Avoir dans sa pharmacie familiale, un flacon d’hydrolat de Tea-tree  est très utile. Ses propriétés permettent de nombreux usages.

Elles peuvent être mises à profit pour de nombreux maux du quotidien:
  • Rinçage des plaies (même ouvertes) , des peaux acnéiques
  • En bain de bouche : soin des infections buccales (aphte, gingivite) &  rinçage dentaire
  • En gargarisme pour les maux de gorge (laryngite, angine)
  • Prévention des mycoses : buccales, digestives, vaginales, cutanées (pieds d’athlète)
Et enfin comme le suggère cet article, on peut s’en servir pour purifier les moisissures qui se développent dans l’habitat (terreau de plantes, joints, murs ...).
L’hydrolat de Tea-tree  a plus d’un tour dans son sac !
 

Cet article est rédigé par : 

 Odile Demeuldre 

 Phytothérapeute 

"Les plantes bienveillantes" 

 

1 Kommentar


  • Demeuldre Odile

    Merci 😀


Hinterlassen Sie einen Kommentar

Bitte beachten Sie, dass Kommentare vor der Veröffentlichung freigegeben werden müssen

Diese Website ist durch reCAPTCHA geschützt und es gelten die allgemeinen Geschäftsbedingungen und Datenschutzbestimmungen von Google.


D'autres articles du blog

Alle anzeigen
Un rentrée en pleine forme
Rester Serein
Acné post-vacances